Superficie du lieu-dit : 11 ha 32 a 16 ca

Au sud-ouest du coteau des Maranges premier cru, le lieu-dit Le Clos des Loyères s’étend de 270 à 312 mètres en altitude (moyenne 296 m). Les pentes sont faibles (3%) à très fortes ( 20%)(moyenne 11%). Le climat est exposé au Sud Sud-Ouest.

Le sol et le sous-sol

Deux entités principales composent le sous-sol du Clos des Loyères.
Un substrat Jurassique non différencié (marnes gris-noir, possible calcaire à gryphées géantes, marnes gris-bleu) est recouvert d’abondants éboulis et de pans entiers de la falaise de calcaire à entroque qui domine le coteau viticole.
La partie basse du lieu-dit repose sur les calcaires à gryphées et les faciès transgressifs (argiles et calcaires).
A l’extrême ouest du Clos des Loyères, la nature du substrat jurassique est mal connue.
Sur les éboulis calcaires qui masquent les dépôts Jurassique, les sols sont riches en pierres, draînants, avec des épaisseurs très variables. A l’est du Clos des Loyères, le sol est jaune-brun, avec des pierres et de fréquentes chailles.

L’origine du nom

Le terme «clos», issu du latin «clausus» (fermé) est fréquemment rencontré dans les toponymes viticoles. Il fait référence aux limites de la parcelle, ceinte d’un mur.
Loyères peut faire référence à des lieux fréquentés par des loups, mais le clos est très proche duvillage. Il est plus logique de considérer Les Loyères comme des terres exploitées en location (dérivé de l’ancien français loier, du latin locare)

Les vins

Attention, ce clos est une bouteille pour les amateurs de Maranges de garde. Le fruit y est enrobé d’une couverture tannique dense ou le tannin est franc. Une conservation de trois ans est nécessaire pour en réveiller tout l’éclat. Le boeuf est pour lui un morceau de choix.